Archives de catégorie : ACTIVITÉS EXPÉRIMENTALES

Thème P1 : Ondes et particules

Ce qui est inscrit au programme :

  • Pratiquer une démarche expérimentale mettant en œuvre un capteur ou un dispositif de détection

Ce que vous devez maîtriser le jour de l’examen :

  • Choisir un capteur correspondant à l’onde étudiée (optique, sonore, piézoélectrique…) et comprendre son fonctionnement d’après la notice d’utilisation ;
  • Utiliser un oscilloscope ou un système d’acquisition en mode déclenchement

Logiciels utilisés lors des ECE

Ci-dessous les liens pour télécharger les logiciels libres d’utilisation sélectionnés au lycée.

Ils vous permettront de vous entraîner à la maison (en refaisant les AE « sans acquisition ») et d’acquérir des automatismes dans leur utilisation en vue de l’épreuve expérimentale du baccalauréat (cela permet de gagner du temps, puisque vous savez directement où trouver les différentes fonctions).

Tableur / Grapheur :

  • Regressi dernière version, avimeca y est inclus (source : regressi.fr)

→ Choisir l’exécutable selon votre système d’exploitation « RegressiPC » (OS windows) ou « RegressiMac » (macOS)

Etude des sons :

Spectroscopie :

  • Specamp en spectrométrie UV-visible / IR / RMN (source : sciences-edu.net)

→ pour vos révisions seulement ! (non utilisé)

Les Capteurs

Un capteur est un instrument qui permet de transformer une grandeur physique observable en une grandeur physique utilisable, souvent électrique (tension, intensité).

Pour choisir le capteur à utiliser, il faut faire attention à :

  • Sa sensibilité, c’est-à-dire le seuil de détection d’une variation de la grandeur mesurée (Ex : ne pas mesurer la masse d’un grain de riz, de l’ordre de 0,003 g avec une balance précise à 0,1 g…!) ;
  • Sa plage de mesure, c’est-à-dire l’intervalle compris entre une valeur minimale et une valeur maximale pour laquelle le capteur peut traiter une mesure sans être endommagé (Ex : un voltmètre au calibre 200 mV ne permet pas de mesurer des tensions supérieures à cette valeur sans risquer de l’endommager) ;
  • Sa justesse, c’est-à-dire l’exactitude du résultat de la mesure par rapport à la grandeur observée (Ex : le pH-mètre doit indiquer la valeur 4,0 lorsqu’il mesure une solution étalon à pH = 4,0) ;
  • Sa fidélité, c’est-à-dire sa capacité à reproduire la mesure d’une grandeur dans les mêmes conditions (Ex : un ampèremètre doit indiquer la même valeur d’intensité du courant circulant dans le circuit à deux moments différents, si l’on ne modifie pas celui-ci).

Il est important de vérifier régulièrement la justesse et la fidélité d’un capteur, et de l’étalonner avant de faire un relevé de mesures.